Labiso N°44

L’Auberge du Vivier à Habay-la-Neuve
Une maison de repos qui favorise les solidarités entre les générations

Sommaire



 
 
Il y a quelques siècles, dans un domaine situé à Habay au cœur de la Gaume, il y avait un lieu-dit « Vivier aux Moines ». En hommage à l’histoire et séduits par cette idée du vivier, les promoteurs d’une maison de repos pas tout à fait comme les autres, ont baptisé leur maison « L’Auberge du Vivier ». Pas tout à fait comme les autres, parce qu’on y cultive le lien entre le passé et l’avenir. Entre les racines des aînés et le devenir des enfants, un projet à vivre.

Introduction

Publication inédite (édition in extenso). Langue : français.
Date de publication : 01/05/2005
Etat d'avancement du travail : Terminé.

Classification : SCIENCES SOCIALES / ASSISTANCE SOCIALE

Publication de l'ouvrage : Mr. Pierre-Yves Krywicki le 26/11/2008 à 14:59
Dernière modification : Mr. Pierre-Yves Krywicki le 26/11/2008 à 16:09
Dispose des droits sur la publication.

Publication de la page : Mr. Pierre-Yves Krywicki le 26/11/2008 à 15:03
Bloc HTML non structuré n°40/719#1 - Nombre de téléchargements : 6408/29718

Contact : Auberge du Vivier – Centre Saint-Aubain => contactez-les ici


Tél. : 063/42 03 00
Fax. : 063/42.29.25
109 avenue de la gare
6720 Habay-la-Neuve
BELGIQUE

 

Il y a quelques siècles, dans un domaine situé à Habay au cœur de la Gaume, il y avait un lieu-dit « Vivier aux Moines ». En hommage à l’histoire et séduits par cette idée du vivier, les promoteurs d’une maison de repos pas tout à fait comme les autres, ont baptisé leur maison « L’Auberge du Vivier ». Pas tout à fait comme les autres, parce qu’on y cultive le lien entre le passé et l’avenir. Entre les racines des aînés et le devenir des enfants, un projet à vivre.

L’Auberge du Vivier se situe le long de l’avenue de la gare à Habay-la-Neuve. Elle est intégrée au Centre Saint-Aubain agréé par l’ONE, un service d’aide aux familles accueillant temporairement depuis plus de 60 ans des enfants de moins de 7 ans. Et c’est un des éléments de la spécificité du projet. Jeunes et aînés vivent côte à côte laissant la place à la création de liens de solidarité, d’échange et d’affection.

Une présence d’enfants qui, d’un point de vue intergénérationnel, n’a de sens que parce qu’elle vient renforcer un projet construit autour de la qualité de l’hébergement, de la préparation de l’accueil du résident, de l’implication de la famille, des équipes professionnelles et de la présence de bénévoles. Car l’Auberge du Vivier, c’est avant tout un lieu où l’on aide les aînés à vivre un projet individuel.

L’entrée en maison de repos est très souvent le point de départ de l’expression d’une non envie de vivre. Mais pour Jean-Pierre Haquin, le directeur, ce constat ne relève pas d’une fatalité. Avec l’aide de son conseil d’administration, il a cherché à créer les conditions nécessaires pour donner envie aux aînés de « tourner la clé de contact et remettre le moteur en route ». La présence des enfants est un stimulant supplémentaire pour la réalisation de cet objectif. Avec comme conséquence des bénéfices autant pour les personnes âgées que pour les enfants.




  avec le soutien de la